mardi 28 août 2012

Culture Politique d'Aujourd'hui (républication 13 jours après)


Le 17 je ne serai pas parmi le soutien public pour Pussy Riot.

Quand j'essayais à m'informer sur l'inculpation, je me demandais si c'était just le rhythme punk et le gestuel ou quelque chose dans les mots même qui chocquait.

Mon premier résultat était que dans les mots même il y avait un élément chocquant (pour un éventuel orthodoxe qui détestarait Poutine, pas pour ses amis biensûr), mais de manière équivoque. J'avais pour une phrase trouvé sur Google Translate la traduction française "devenue féministe", ce qui pouvait s'interprêter "puisque tu es devenue féministe" ou "deviens féministe, et ...". Malheureusement, sur leur site de soutien j'ai trouvé une traduction pas automatique mais artistique avec les mots très lourdingues "deviens féministe". Sans équivoque.

Il y avait un autre nombre de lignes, où un mot n'a pas été traduit par Google Translate. Je l'ai malheureusement trouvé sur le site de soutien. Vu que les programmes des ordinateurs n'ont ni entendement ni goût, il paraît qu'un bon ange ait refusé à la machine de faire son oeuvre de traduction.

"Ce qui leur est reproché est ni plus ni moins d'avoir librement exercé leur art", a déclaré le ministre français de la culture. Selon les dires de Jeanne Smits, rédactrice de PRÉSENT.

Il omettait de dire: "sur un endroit pas fait pour ça". Comme certains jeunes de Civitas ont été reprochés pour avoir librement exercé leur engagement civique, aussi sur un endroit pas fait pour ça. Mais qui, à différnce de la Cathédrale, n'était pas en train d'être utilisé pour quelque chose approprié à son but primitif et primaire non plus avant leur intrusion.

Alors à savoir ce qu'on me reproche.

D'avoir librement exercé ma pensé et mon expression scientifique - ou d'avoir "blasphémé" Darwin et Galilée?

D'avoir librement exercé ma pensé et mon expression civique - ou d'avoir "blasphémé" Milk-Qart (comme le ferait d'ailleur un bon Juif en disant Bopheth, d'où les voyelles de Moloch). Ou serait-ce plutôt Tanit dans un cas comme ça? Qu'importe, quand les adirateurs de Moloch sont les adorateurs de Tanit.

Ou d'avoir librement exercé mon droit de prendre un débat en public - que d'autres ont voulu avoir en privé avec moi?

Espérons que les endroits où je bois le café les matins ne se soient pas mis en tête de ma faire la même offerte qu'à Jean Madiran en 1955:

À la suite d'une controverse publique j'avais eu le privilège d'une discussion de plusieurs heures avec Beuve-Méry etc. ... Ils ma'avaient invité pour me proposer le dialogue. Mais à la condition qu'il demeure privé. Ils refusaient absolument ce que je réclamais absolument : qu'il soit public.


Ainsi le numéro du samedi 11 août. Espérons donc que la France, même en politique, ne soit pas tellement clannique que le fait que je boive café dans un lieu autorise dans les yeux du public que ce lieu m'impose d'avoir donné mon blog comme un dialogue purement privé. Il ne l'est pas. Et je n'aime pas qu'on m'ait imposé une chose comme ça au nom de ce qui alors serait pas l'hospitalité qu'on aurait pu espérer trouver comme sdf même de droite monarchiste mais une hypocrisie de trichérie maçonnique.

Espérons donc que tel ou tel endroit, si j'aurais toujours besoin, n'essaie pas à m'imposer le dialogue privé.

Mais si on le fait, je ne serais toujours pas parmi le soutien public pour Pussy Riot.

Comme aussi mon non à la CPE en 2006 (oui, je me suis melé dans une affaire qui d'abord ne concerne que les français, mais à l'époque je pensais peut-être aller épouser une française ...) a cessé d'être un soutien pour les démo de non dès que:
  • les organisateurs ont exprimé leur soutien à l'obligation scolaire tandis que je trouvais CPE une solution bonne avec modifications pour des jeunes entre 14-18 en train d'échouer la scolarité et en panne pour autre soutien matériel que la bourse d'études,
  • et dès que la démo s'exprimait selon des formules qui rappelaient malédictions africaines.


Même avec certaines sympathies "de gauche" (si on veut) - je trouve qu'on peut être anti-police sans être ni antinationale ni antichrétien - j'ai des principes.

Hans-Georg Lundahl
GP/BpI
Assomption de la BVM
15-VIII-2012
Consécration de la France
Annuelle selon voeu de Louis XIII

PS: Après avoir publié ceci sur mon autre blog le 15 Août Grégorien, j'ai été dans des situations rocambolesques y compris en psychiatrie jusqu'à lundi passé.

Je ne trouve pas que cela était nécessaire. Si mon intervention était possiblement erronnée à Georges Pompidou, alors ces prises en charges étaient une confusion entre le médical et les autres choses. Par exemple la morale ou le fait de donner des leçons, et ni l'une ni l'autre chose est la fonction de la médicine.

Heureusement mon séjour parmi les psychiatres était un peu court quand même. J'espère que celui de la fille que j'avais voulu aider n'ait pas eu lieu.

Ajouté le 28 août (=15 selon le calendrier Julien)
Bibliotèque Fessart/Paris

par

Hans-Georg Lundahl

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire