mardi 26 février 2013

Question pertinente

Ce n'est pas tous les jours qu'une personne du public me pose une question (sauf le genre pour "comprendre mon cas" qui me lasse) mais aujourd'hui ça s'est produit. Comment ça se fait que je n'avais pas de ticket dans le métro? Elle en avait, la dame que j'étais suivi. J'évoquais mes quarante centimes comme inadéquats. Bon, elle voulait probablement dire qu'elle travaillait ou avait une retraite à cause du travail passé et payé et côtisé. Pourquoi pas moi alors? Bien, je veux bien avoir le temps pour me consacrer à des articles comme celui avant celui-ci, et quand on ne me paie pas, je dois survivre aussi. Ceux qui font la manche des heures et des heures sont sans doute plus honnêtes dans le métro que moi. Pour mon cas, je dépense des heures et des heures en lisant et en écrivant. On me payait pour, je payerais le métro, on ne me paie pas pour, je mendie et je triche dans le métro. Tant que ça marche. Mais on pourrait bien commencer à faire fructifier mes articles en bouquins, ceux qui ont les ressources pour le faire. Entretemps, j'aurais pu avoir en théorie les trajets prépayés par ticket gratuit, si j'avais touché autre chose de l'état d'abord, soit RSA, soit CMU. Je ne le fais pas, et je ne mentirais pas pour avoir le RSA./HGL

RATP a de l'humour:

Ayant eu l'opportunité d'échanger ma veste trop déchirée dans les poches (cadeau de la ville de Paris comme telle il y a qq mois) j'ai obtenu un blouson de RATP qu'un employé avait laissé aux s d f. Nota bene, je n'ai pas le reste de leur uniforme, je ne suis pas en train d'escroquer comme le pseudomilitaire à Koepenick il y a un siècle. Mais après leur tolérance, je suis fier de porter leurs couleurs!/HGL

1 commentaire:

  1. Hans-Georg Lundahl10 mai 2013 à 05:02

    Comme je viens de dire, je ne prétend pas à chercher travail en chômant volontairement:

    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/09-05-2013/la-strategie-du-chomeur-volontaire

    RépondreSupprimer